Questo sito usa cookie per fornirti un'esperienza migliore. Proseguendo la navigazione accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra OK

Coopération économique

 

Coopération économique

Coopération économique


Selon les données fournies par le Fond Monétaire International, le Maroc a rapporté un produit intérieur brut de 100,967 millions de dollars, avec un taux de croissance du 4,5%. En 2016, à cause de l’impact économique de la mauvaise campagne agricole, on a registré un taux de croissance réduit au 2,2%, qui toutefois est destiné à augmenter au cours des années suivantes (3,2% en 2017, 3,7% en 2020).   Le taux d'inflation est 1,6%.

Suite à l'adoption de la nouvelle Constitution de 2011, le Pays a lancé un vaste plan de réformes visant à renforcer l'état de droit, à moderniser les Institutions et à assurer une plus grande décentralisation politique et administrative. De ce point de vue, le Pays représente une excellence régionale en raison de sa stabilité politique et économique et de bonnes perspectives de croissance.

Selon les données de l'ISTAT, au cours du premier trimestre 2016 le commerce entre l'Italie et le Maroc a augmenté de 10,6%, passant de 530 millions d'euros par rapport au 2015 à 586 millions d’euros en 2016. Toujours dans le premier trimestre 2016, les exportations italiennes, qui montent à 376 millions d’euros, ont augmenté de 18% par rapport au même trimestre 2015, tandis que les importations en provenance du Maroc, d'un montant de 210 millions d'euros, ont diminué de 0,5%. Par conséquence, la balance commerciale est en faveur de l'Italie (+ 166 millions d'euros).

Au cours du premier trimestre 2016, les produits dérivés du raffinage du pétrole sont devenus les marchandises italiennes les plus exportés vers le Maroc (après la faillite de la Samir, la majeure raffinerie du Pays), suivis par les machines, les textiles et les produits chimiques de base. Les principales exportations marocaines vers l'Italie sont les produits halieutiques  finis et conservés (+24%), suivis par les véhicules à moteur (+22%) et par les dispositifs de câblage.

Les données disponibles montrent que l'Italie est remontée d’une place dans le classement des fournisseurs étrangers du Maroc, se classant sixième avec une part de 5,7% des importations totales, après l'Espagne, la France, la Chine, les États-Unis et l’Allemagne. L'Italie représente aussi le troisième client étranger du Maroc, avec une part de 4,43% du total des exportations, après l'Espagne et la France.

Le Plan Extraordinaire pour la Promotion du Made in Italy et l'attraction des investissements fournis par le Ministère du Développement économique identifie le Maroc parmi les nouvelles opportunités. Le Pays, en effet, est aujourd’hui un partenaire stratégique pour les entreprises italiennes orienté à investir dans la région.

En raison des réformes institutionnelles et de la stabilité de la situation politique, et aussi pour les bonnes perspectives de croissance économique qui affectent la région, nombreuses entreprises italiennes ont récemment annoncé leur intention d'investir au Maroc, ou de consolider sa présence dans le Pays.

 

 

 


27